Le Premier - Impressions

par L'Oeil de S  -  14 Janvier 2017, 13:40  -  #Theatre, #Impressions, #Critique, #Paris

 

Mardi 10 janvier, l'Oeil de S s'est rendu au Théâtre des Déchargeurs afin d'y découvrir la pièce " Le Premier" d'Israël Horovitz. Cette pièce n'est pas nouvelle et elle a fait notamment beaucoup parler d'elle à plusieurs reprises au Festival d'Avignon. 

 

L'Oeil de S vous donne sans plus tarder ses impressions sur cette comédie dramatique très "particulière". 

 

Cinq personnes font la queue, une seule première place : jusqu'où irez-vous pour être le premier ? Une femme et quatre hommes partagent la même conviction : pour être premier, tous les coups sont permis! Pour être second aussi. Et troisième. Quatrième. Tout sauf dernier, hors ligne, exclu. Ici, le titre original de la pièce donne le ton : The Line ! Être sur la ligne, dans la file, le rang, avoir sa place, en un mot exister. 

 

Le Premier vu par l'Oeil de S. 

 

La première chose que l'Oeil de S souhaite souligner, est la mise en scène proposée par Dimitri Dubreucq, astucieuse et ingénieuse. Tout est millimétré pour donner davantage vie aux personnages et au message que l'auteur veut faire passer. Nous nous laissons rapidement embarquer par la folie qui se déroule sous nos yeux. Nous nous interrogeons, pendant toute la durée de la pièce, aussi beaucoup sur le pourquoi ces cinq personnes font la queue et se battent pour être le premier : un concert ? un match ? un film ? La question demeure et intrigue le spectateur jusqu'à la fin. 

Les cinq comédiens sont, quant à eux, époustouflants ! L'intensité émotionnelle que demande leurs interprétations est assez incroyable mais aucun ne démérite du début à la fin. Ils nous font rire, ils nous choquent, ils nous émeuvent et ils nous surprennent toujours plus pendant 1h15. Un immense bravo à Vincent Gilliéron, Pierre-Marie Schneider, Guillaume Tagnati, Sylvain Savard et Lou Tordjman pour leur jeu justement dosé et particulièrement intelligent. 

 

En Bref. 

 

Cette pièce relève du génie aussi bien par son écriture, que dans sa mise en scène ou encore par ses comédiens. Le sujet intemporel qu'est la peur du rejet est exprimé dans "Le Premier" de manière complètement folle et absurde mais tellement brillante ! L'Oeil de S vous conseille vivement d'aller voir cette pièce qui vous fera rire mais également réfléchir. 

 

Actuellement au Théâtre des Déchargeurs du mardi au samedi à 21h jusqu'au 18 février 2017

Pour plus d'informations : 
Facebook Off : La compagnie idéale
Site du théâtre des Déchargeurs : www.lesdechargeurs.fr