Sur les Genoux de Papa - Impressions 2

par L'Oeil de S  -  21 Mars 2017, 11:32  -  #Drame, #Theatre, #Impressions, #Paris

 

Souvenez-vous, il y a un peu plus d'un an, l'Oeil de S vous parlait d'une comédie dramatique " Sur les Genoux de Papa". La pièce a fait son grand retour pour quelques dates au Théâtre Ménilmontant et l'Oeil de S n'a pas pu s'empêcher de s'y rendre de nouveau. 

 

Il souhaite donc vous faire part de ses nouveaux ressentis. 

 

 

Gabriel vit dans la rue jusqu'au jour où, pour le remercier de l'avoir sauvée d'un vol à la tire, l'exubérante Barbara l'invite dans son sublime appartement. D'abord pour boire un verre, puis pour y rester quelques jours. Charles, le mari de Barbara, est en voyage d'affaire et leurs deux enfants doivent s'accommoder de la présence de cet inconnu dans leurs murs. Josephine, la cadette, est intriguée. Clément, le frère aîné, est inquiet : qui est cet homme venu de nulle part et dont sa mère semble dangereusement se rapprocher ?

Et vous, avez vous déjà invité un étranger dans votre maison ?

 

Sur les Genoux de Papa vu par l'Oeil de S (bis)

 

Déjà complètement séduit il y a un an, l'Oeil de S a été de nouveau très emballé par cette pièce qui traite d'un sujet sensible. Les personnages ont mûri tout comme les artistes qui les incarnent. 

La mise en scène est identique, à quelques détails près, et accompagne, progressivement, toujours avec beaucoup d'intelligence l'intrigue. Les comédiens sont toujours quant à eux, extrêmement habités par leur personnage et nous livrent de réelles émotions tout au long de la pièce. 

 

En Bref. 

 

"Sur Les Genoux de Papa" est une pièce à l'avenir prometteur. Le texte est subtile et parfaitement écrit, la mise en scène est ingénieuse, les comédiens ont un talent fou et nous transmettent les émotions recherchées. En outre, elle traite d'un sujet d'actualité rarement exprimé au théâtre et il s'agit donc d'une magnifique initiative. 

 

Vous pouvez lire ou relire les premières impressions de l'Oeil de S pour plus d'informations sur cette pièce >> ICI