Rencontre - Julien Husser

par L'Oeil de S  -  9 Novembre 2017, 17:32  -  #Interview, #Musical, #Artistes, #Paris, #Spectacle

 

Il y a quelques semaines, entre deux répétitions,  l'Oeil de S a rencontré l'artiste : Julien Husser. Le comédien-chanteur revient sur son aventure au sein de la troupe de Grease, le Musical. 

Découvrez sans plus attendre son interview.

Interview

Peux-tu te présenter brièvement aux lecteurs de l'Oeil de S ? 

Salut je m’appelle Julien, j’ai un âge au-delà 30 ans et je suis comédien, chanteur et danseur. 

 

Tu joues actuellement dans "Grease, Le Musical", peux-tu nous en dire un peu plus sur ce spectacle ? 

Pour moi, personnellement, c’est le show d’une vie. Quand il y a eu l’annonce du casting, cela m’a réellement donné envie de revenir vers la comédie musicale. Grease, c’est un spectacle comme on le dit tous : « Feel Good ». Concrètement, tu es fatigué ou triste, tu viens voir ce spectacle, tu en ressors avec le sourire et l’envie de danser. Selon moi, je ne dirais pas que c’est un spectacle « tout rose bonbon » mais nous n’en sommes pas loin ! Mis à part Rizzo, qui nous plonge dans des émotions plus profondes que celles des autres personnages, le reste c’est vraiment les premiers amours, la fête, la danse … Ce spectacle est tout simplement génial en fait ! (sourire)

 

Qu'est-ce qui t'a donné envie de faire partie de cette aventure ? 

Comme je le disais précédemment, Grease c’est le spectacle d’une vie pour moi et je le pense sincèrement. Ce sont des personnages légers mais avec quand même beaucoup de caractère! Et puis, c’est mythique : l’histoire, les chansons …

Chanter ces chansons … Quand j’avais 4 ans, dans mon canapé, et que je regardais ce film pour la première fois, jamais je n’aurais imaginé qu’un jour je chanterais ces chansons cultes ! C’est le film que j’ai vu plus de 1500 fois et je ne déconne pas quand je donne ce nombre ! J’ai épuisé mes bandes VHS…  Oui on dit VHS (rires) ! J’ai même été obligé d’acheter le DVD des 30 ans, même si quoi qu’il arrive je l’aurais fait, car ma cassette faisait de la neige dans l’écran tellement je l’avais utilisée ! (rires)  Bref, c’est un vrai rêve de gosse pour moi de jouer dans ce spectacle et surtout de pouvoir à un moment jouer Danny Zuko!

 

Indiscrétion : racontes-nous un peu l'ambiance en backstage. As-tu déjà quelques anecdotes à partager avec nous? 

Sur moi sur scène ? Il ne s’est pas encore passé grand-chose à part me tromper dans les pas de danse et avoir l’air ridicule ainsi que me cogner partout (rires) Non mais cela nous arrive à tous de toute façon, nous nous sommes tous ratés à un moment ou un autre … Après je n’ai pas réellement d’anecdotes croustillantes à raconter. Il y a une superbe ambiance sur ce show et je ne pense pas que cela soit cliché de dire que le spectacle y est pour beaucoup. En effet, ce show ce ne sont que des ondes ultra positives, une belle énergie et tout le monde est bienveillant.

Par exemple, nous, les doublures, nous sommes encore en répétitions et ceux jusqu’à mi –décembre et certains artistes du cast viennent une heure plus tôt alors qu’ils ne répètent pas forcement, pour nous regarder, nous soutenir … C’est vraiment cool !

Ah si ! Un petit truc qui s’est passé lors d’une représentation. Pendant la chanson « We go togheter » à la fin du premier acte, Frenchy (Florie Sourice) s’est pris une petite balayette par Doody (Doryan Ben) et elle s’est retrouvée les fesses par terre … J’avoue que ce n’est pas bien mais nous avons beaucoup ri et nous avons eu du mal à retenir nos larmes de fous rires. Et comme uniquement la salle de ce soir-là a pu assister à cela, c’est bien de le partager avec tout le monde ! (rires) 

Dernière chose aussi, nous avons un petit rituel avec certains techniciens. Comme nous entendons les mêmes chansons tous les soirs, cela donne des idées. Nous avons donc un petit rituel chorégraphique sur la chanson de Rizzo. Nous nous retrouvons en coulisses avant que j’aille chercher la voiture dans le noir, nous chantons la chanson et chaque soir nous ajoutons un nouveau mouvement chorégraphié. On le fait quasiment tous les soirs et c’est vrai qu’à voir, quand on n’a pas l’habitude, c’est assez drôle ! Nous on se marre bien en tout cas. (sourire)

 

Tu es doublure de Danny, Kenickie et Vince Fontaine/Teen Angel... Comment abordes-tu les interprétations de ces différents personnages ? 

Kenickie, selon moi, n’est pas forcément le mauvais garçon! C’est le mec  qui n’a rien et qui donc se bat pour survivre. Je vais donc plus aborder Kenickie avec des choses un peu plus sombres. Je le vois vraiment comme quelqu’un qui est en colère contre le monde entier. Danny est plus doux, plus sensible, plus romantique et en même temps il se la joue de manière très nonchalante, sa démarche est détendue, « smooth ». Kenickie, quant à lui, est plus dur dans sa démarche et plus dur dans son phraser aussi. Vince, pour moi, c’est la version adulte d’un T-Birds : que ce soit dans la démarche, dans l’attitude, dans la manière de s’exprimer, tout est exagéré à l’instar des T-Birds.

Le point commun des trois, je dirais simplement que ces personnages sont supers à jouer ! 

Après Teen Angel, c’est à part ! Cependant, je l’ai abordé un peu avec Vince Fontaine quand même parce que dans mon fort intérieur pour moi Teen Angel c’est son fantôme.  Moi, je me suis dit qu’il était rentré du bal complètement pété et qu’il a eu un accident. Il est donc mort et il nous apparaît en Teen Angel. Lui je l’ai travaillé particulièrement en regardant Jim Carrey, j’ai mis quelques petits hommages à l’intérieur d’ailleurs.

 

En parallèle, as-tu d'autres projets à venir ? 

En parallèle, j’aimerai me replonger dans une pièce que j’ai écrite il y a quelques années avec Florian Cleret, que j’ai reprise après car j’avais envie de mettre des choses à moi, d’écrire vraiment par moi-même. On est parti dans l’idée d’une pré-production de quelque chose, cela a démarré et puis finalement par manque de moyens, nous remettions toujours au lendemain. J’aimerais bien m’y remettre vraiment car c’est une pièce en laquelle je crois beaucoup et qui propose quelque chose qui ne s’est pas vu au théâtre encore ou du moins qui a été abordé mais pas forcément réussi. Sinon, je travaille toujours sur le projet Twins parce que je crois vraiment en la possibilité d’un montage de ce spectacle en mode grandiose. Et personnellement, après Grease, cela sera théâtre et cinéma ! C’est ça mon envie et surtout le cinéma.

 

La Question Rituelle de l'Oeil de S

 

Où te vois-tu dans un an tout pile, c'est-à-dire le 19 octobre 2018 à 17h34 ?

En train de bosser encore et toujours !

 

Portrait Chinois

 

Si tu étais une couleur : Bleu Roi 

Si tu étais un animal : Tigre

Si tu étais un réseau social : Aucun

Si tu étais un plat : Basique mais la raclette 

Si tu étais une boisson : Bière Blanche 

Si tu étais une année : 1985 (date de naissance et sortie du film " Retour vers le Futur") 

Si tu étais un film : Grease !!! 

Si tu étais un personnage de Disney : Aladin

Si tu étais une émotion, un sentiment : La Joie

Si tu étais une devise, citation : "Rien n'arrive par hasard ... " 

 

L'Oeil de S remercie Julien d'avoir répondu à sa curiosité! Encore un joli moment partagé avec un artiste bourré de talent, de générosité et de simplicité. 

 

Articles liés : Critique de Grease, Le Musical ; Reportage au coeur des coulisses de Grease, Le Musical

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :