Le Porteur d'Histoire - Impressions

par L'Oeil de S  -  25 Avril 2018, 15:36  -  #Theatre, #Impressions, #Paris, #Critique

Vendredi 20 avril 2018 alors que le soleil et la chaleur envahissaient la capitale, l'Oeil de S s'est rendu au Théâtre des Béliers Parisiens afin d'y découvrir la pièce d'Alexis Michalik : Le Porteur d'histoire. Cette création a quelques années derrière elle maintenant et s'est déjà vue remporter deux Molières en 2014 (meilleur auteur et meilleure mise en scène). L'Oeil de S était donc impatient de voir ce spectacle qui fait tant parler de lui. 

 

Il revient en quelques phrases sur ses impressions.

 

Par une nuit pluvieuse, au fin fond des Ardennes, Martin Martin doit enterrer son père. Il est alors loin d'imaginer que la découverte d'un carnet manuscrit va l'entraîner dans une quête vertigineuse à travers l'Histoire et les continents. 

Quinze ans plus tard, au coeur du désert algérien, une mère et sa fille disparaissent mystérieusement. Elles ont été entraînées par le récit d'un inconnu, à la recherche d'un amas de livres frappées d'un étrange calice, et d'un trésor colossal, accumulé à travers les âges par une légendaire société secrète. 

 

Le Porteur d'Histoire vu par l'Oeil de S

 

Le rideau s'ouvre et nous découvrons 5 comédiens, un tableau noir en fond de scène, un portant avec des costumes et des tabourets : minimaliste à première vue mais dans l'unique but de laisser notre imagination prendre le dessus. Le texte est fort, le texte est instructif, le texte est de temps à autre compliqué à suivre mais le texte est surtout ingénieux et parfaitement écrit. La grande force de cette pièce est de toute évidence sa mise en scène : subtile, intelligente et innovante ! Nous voyageons d'une époque à une autre en un rien de temps, nous découvrons des histoires dans des histoires, nous y percevons un coté culturel mais aussi romanesque : nous sommes tout simplement complètement transportés et séduits du début à la fin.

Les comédiens sont tantôt bouleversants, tantôt drôles mais leur jeu est surtout d'une justesse bluffante. Ce soir là, la distribution était composée de Vanessa Cailhol, de Amaury de Crayencour, de Fadila Belkebla, de Patrick Blandin et de Daniel Njo Lobé. Tous très impliqués dans leurs différents rôles, ils nous offrent des performances brillantes de comédien. 

 

En Bref. 

 

Avec cette pièce, Alexis Michalik nous prouve qu'il ne faut pas nécessairement beaucoup de décors et moyens techniques pour créer un bijou théâtral. Notre imaginaire est sans cesse sollicité et nous sommes tenus en haleine pendant toute la durée de la pièce. Alors certes, il faut être particulièrement concentré pour bien tout comprendre mais la magie opère. Vous vivrez un moment intense, poétique, hors du temps et surprenant ! L'Oeil de S vous recommande donc vivement d'aller découvrir "Le Porteur d'Histoire" si vous ne l'avez pas encore fait. 

 

Actuellement au Théâtre des Béliers Parisiens du mardi au dimanche

jusqu'au 27 mai 2018. 

Pour plus d'informations :
Facebook Off : LE PORTEUR D'HISTOIRE
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :