👁️ Critique Théâtre - La Promesse du Papillon.

par L'Oeil de S  -  9 Mars 2019, 12:25  -  #Spectacle, #Theatre, #Comédie, #Critique, #Impressions, #Paris

Rares sont les fois où je me permets d'écrire sur les spectacles qui se jouent dans le théâtre où je travaille pour des raisons de crédibilité, d'objectivité et de conflits d'intérêt mais je vais faire une petite entorse à cette "règle".

 

Depuis mi-février, dans le petit Théâtre des Variétés, se joue la comédie tendre et musicale "La Promesse du Papillon". Intriguée par cette pièce, j'ai donc décidé d'aller la découvrir vendredi 1er mars. Aujourd'hui si j'ai choisi de sortir ma plume, c'est tout simplement que ce spectacle le mérite (et ce n'est pas les critiques de spectateurs que vous pourrez trouver sur certains sites qui diront le contraire).

 

Je vais donc détailler sans plus attendre mes impressions en espérant vous convaincre et vous donner envie de voir ce petit bijou. 

Malgré ses 40 ans, Damino a toujours son ami imaginaire d'enfance. 

Depuis l'âge de 6 ans, il est amoureux de sa voisine d'en face, mais n'a jamais osé lui parler. Un jour, l'amie imaginaire de cette voisine débarque chez-lui. 

 

La Promesse du Papillon vu par l'Oeil de S 

 

Cette pièce remplie de tendresse et de psychologie est également accompagnée d'un brin d'humour et de musique. Tout en finesse, le texte aborde des thématiques tels que la solitude, le manque de confiance en soi, la peur de l'autre ... la vie tout simplement. L'écriture est bourrée de subtilités ingénieuses qui donnent de la légèreté au sujet profond traité. Entre monde enfantin et dure réalité, Damien Luce a su trouver l'équilibre quasi-parfait pour embarquer les spectateurs dans son univers, les enthousiasmer et les toucher. La mise en scène ne paie pas de mine : au diable les grands artifices, les costumes recherchés et le décor ultra moderne ! Ici, elle est simple mais efficace. Chaque geste, chaque déplacement, chaque rupture servent intelligemment le texte et donnent une belle dynamique à l'ensemble de la pièce. 

La personnalité atypique et complexe des personnages les rend particulièrement attachants et nous permet de jongler facilement entre leur imaginaire et leur réalité. Ce soir-là, sur scène, nous découvrons Damien Luce, Alexandre Riedel (en alternance avec Damien Hennot) et Roxane Armand (en alternance avec Zoé Corraface). Leur jeu est complice et justement dosé avec un poil d'absurdité. A leur côté, Orestis Kalampalikis effectue avec brio et précision des bruitages à la guitare mais également des mélodies pleine de douceur pour appuyer davantage l'histoire. 

 

En Bref.

 

J'ai véritablement passé un agréable moment avec cette fable délicate, drôle et touchante. "La Promesse du Papillon" fut une belle découverte et j'avais envie de lui donner un coup de pouce car les spectacles sont tellement nombreux dans notre belle capitale qu'il est souvent difficile de faire un choix. Je vous recommande donc sans hésitation cette comédie qui vous fera réfléchir et sourire. 

 

Actuellement au Petit Théâtre des Variétés, le vendredi et samedi à 19h et également le dimanche à 17h30 à partir du 17 mars jusqu'au 7 avril.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :