👁️ Critique Théâtre - La Course des Géants.

par L'Oeil de S  -  12 Septembre 2021, 14:48  -  #La Course des Géants, #Béliers Parisiens, #Paris, #Théâtre, #Mélody Mourey, #Critique, #Spectacle, #Comédie dramatique

C'est la rentrée ! Je reprends donc doucement le chemin des théâtres parisiens en espérant y dénicher de nouvelles pépites. Durant l'été, s'est jouée au Théâtre des Béliers Parisiens : "La Course des Géants", la nouvelle création de Mélody Mourey (Les Crapauds Fous). Fort de son succès, le spectacle se voit prolongé et je me devais donc d'aller le découvrir. 

 

Mais ai-je été également conquise par cette pièce inspirée des missions Apollo ? 

1960, Chicago. Passionné d'astronomie, le jeune Jack Mancini partage sa vie entre les services à la pizzeria, les nuits en garde à vue pour comportement violent et une mère irresponsable. Lorsqu'un professeur en psychologie détecte ses facultés hors normes et lui offre une place dans la prestigieuse université, sa vie bascule. 

 

"La Course des Géants" vu par l'Oeil de S. 

 

Nouveau pari réussi pour Mélody Mourey ! Avec cette création, elle nous transporte au coeur de la vie d'un passionné et nous fait voyager dans les étoiles. L'écriture mêle à la fois émotion tendre, humour grinçant et suspens haletant, le tout amené avec intelligence et dynamisme. Tel un film hollywoodien, l'histoire s'enchaîne avec une fluidité déconcertante et nous est servie par une narration millimétrée et maîtrisée : bluffant ! La mise en scène est, quant à elle, bourrée d'idées plus ingénieuses les unes que les autres. Extrêmement sensorielle, elle accompagne avec précision, subtilité et créativité les 30 personnages offerts par 6 comédiens époustouflants de justesse. Le décor à la fois minimaliste sur scène et visuellement épatant, nous permet de garder les pieds sur terre avec la tête dans les étoiles. 

 

Sur scène, nous découvrons Jordi Le Bolloch dans le rôle principal de Jack Mancini dont le jeu est divinement nuancé et surprenant de vérités. À ses côtés, Eric Chantelauze, Nicolas Lumbreras, Anne-Sophie Picard, Valentine Revel Mouroz et Alexandre Texier virevoltent avec légèreté et virtuosité d'un rôle à l'autre. 

 

En Bref.

 

Pendant près d'une heure et demi, nous vivons une belle parenthèse hors du temps et de l'espace,  drôle et touchante où s'entrechoquent réalité et fiction : c'est passionnant et fabuleusement vivant !  Une nouvelle fois, Mélody Mourey nous propose une comédie dramatique merveilleusement ficelée avec un équilibre parfait entre un humour tantôt rafraîchissant, tantôt cinglant, et des émotions judicieusement utilisées : un régal. Je ne peux que trop vous recommander d'embarquer dans cette course effrénée et épique à la conquête de l'espace. 

 

Actuellement au Théâtre des Béliers Parisiens,

du mardi au samedi à 21h et les dimanches à 15h

jusqu'au 31 octobre 2021

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :