👀 Showcase - Les Demoiselles, la pièce musicale (MAJ)

par L'Oeil de S  -  24 Juin 2022, 10:23  -  #Showcase, #Spectacle, #Musical, #Théâtre Musical, #Helene Buannic, #Paris, #Les Demoiselles

La pièce musicale "Les Demoiselles " écrite par Hélène Buannic a fait ses premiers pas lors de deux showcases exceptionnels. J'ai eu la chance d'y assister et, bien que pour le moment aucune programmation ne soit fixée, je me devais de vous partager mes premières impressions. Ce projet n'en est pas à ses débuts mais il n'a surtout pas fini de faire parler de lui. 

 

Allez hop, je vous dis tout ! 

Paris 1952, dans cette France d'après -guerre, le destin de 5 femmes vont se croiser au bureau de poste de la rue Drouot. Trois jeunes demoiselles ambitieuses, une chef de service pète sec et autoritaire, la femme du patron cruelle et frustrée par un mari absent...

 

"Les Demoiselles" vu par l'Oeil de S  

 

Qu'il est bon d'assister à la naissance d'un spectacle aussi prometteur. Tous les ingrédients sont réunis pour nous offrir une pépite musicale. Le texte d'Hélène Buannic est tout en finesse et nous sert une intrigue qui exalte nos émotions crescendo : c'est jouissif. En outre, bien que l'histoire se passe dans les années 50, nous nous rendons rapidement compte que finalement les sujets abordés sont encore extrêmement d'actualité. L'écriture est truffée de subtilités à la fois drôles et ingénieuses pour nous plonger dès les premières minutes au coeur de ce bureau de poste intriguant : on adore l'idée d'avoir un narrateur spectateur et acteur de l'histoire et de sa propre vie. Mais chut, je n'en dirais pas plus à ce sujet, il faut garder un peu de suspens. La mise en scène de Julien Husser est réfléchie, délicate et crée une véritable ambiance cinématographique : c'est bluffant. La scénographie, bien que loin d'être à son apogée, est malgré tout parfaitement efficace. Les chansons (compositeur Grégory Garell, Parolière Louise Salle) sont de celles qui restent en tête et touchent notre âme. Mélodieuses, elles sont divinement écrites, tantôt enjouées, tantôt plus sombres mais toujours cohérentes avec le texte et l'émotion recherché à un instant T selon l'avancée de l'intrigue. 

 

Sur scène, nous découvrons 5 comédiennes à la fois très différentes des unes des autres et pourtant si complémentaires. Nous retrouvons ainsi Eva Gentili (Nicole), Juliette Béchu (Lily), Marion Perronet (Catherine), Madison Golaz (Jo) et Hélène Buannic (Claudine). Elles nous livrent des interprétations d'une délicieuse justesse. En outre, c'est avec beaucoup de sensibilité et de nuance qu'elles donnent vie à ces demoiselles du téléphone. 

 

En Bref. 

 

Cette pièce musicale mérite tellement d'être produite et de voir le jour. J'ai adoré vivre un petit ascenseur émotionnel et je me suis rapidement prise d'affection pour chacun des personnages qui défendent tous des vérités tristes et toujours actuelles de notre société.  Pétillant et drôle, ce spectacle est un bel hommage aux femmes des années 50 et d'aujourd'hui. Je croise les doigts pour que le projet se concrétise et je serai ravie de suivre son évolution.

  

À partir du 5 juillet 2022 au Théâtre la Boussole 

du mardi au samedi à 20h et les dimanches à 18h

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :