👁️ Critique Théâtre - Black Comedy

par L'Oeil de S  -  12 Mars 2022, 12:35  -  #Black Comedy, #Humour, #Theatre, #Comedie, #Peter Shaffer, #Critique, #Spectacle, #Paris, #Arthur Jugnot, #Virginie Lemoine

Cette farce anglaise de Peter Shaffer a été créée pour la première fois en 1965. Aujourd'hui, "BLACK COMEDY" débarque en France au théâtre du Splendid avec Grégory Barco aux commandes de la mise en scène. Le principe de cette pièce est que la lumière et l'obscurité sont transposées, c'est à dire de d'éclairer les comédiens lorsque la scène se passe dans le noir et vice versa. Le concept plutôt intriguant m'a poussé à aller découvrir cette comédie.

 

Mais est-il finalement une vraie ou une fausse bonne idée ? 

BLACK COMEDY, c'est une pièce où le spectateur voit tout ce qu'il n'est pas censé voir... Et il a bien de la chance. C'est un colin-maillard chaotique, une pièce chorale où personne ne tient plus debout. Une course effrénée contre la montre où rien ne se passe comme prévu. BLACK COMEDY nous confirme une chose : dans le noir, tout est possible. Surtout le pire. 

 

BLACK COMEDY vu par l'Oeil de S 

 

Difficile de juger en comparant à la pièce d'origine car je ne la connais pas. Le livret qui nous est servi n'a rien de transcendant : une histoire banale où l'intrigue n'est pas réellement une surprise. L'écriture est un peu irrégulière avec tantôt des répliques qui font mouches, tantôt des répliques qui tombent à plat. La véritable force de cette comédie réside davantage dans la mise en scène déjantée des situations cocasses auxquelles les personnages sont confrontés. Le burlesque et le comique de situation montent crescendo pour nous offrir des moments hilarants. Toutefois, entre deux rires, nous sommes face à des longueurs qui cassent le rythme et peuvent nous faire décrocher : trop de délire tue le délire ? Nous n'aurions pas été contre un meilleur dosage de l'absurde qui par moment tend vers la lourdeur. 

 

Néanmoins, les comédiens nous offrent de délicieuses interprétations subtiles et loufoques comme on aime. Leur jeu est d'une belle justesse et permet de redonner un peu de poigne et de tordant au texte. Arthur Jugnot nous enchante par ses performances clownesques et acrobatiques. La divine Virginie Lemoine nous régale d'un personnage haut en couleur qu'elle interprète avec un humour délicieusement névrosé : c'est jouissif. A leurs côtés, nous retrouvons Mélanie Page, Laurent Richard, Bertrand Dégremont, Anouk Viale et Rémy Roubakha. Tous très talentueux, ils apportent chacun à leur manière une petite touche de folie supplémentaire pour le bonheur de nos zygomatiques. 

 

En Bref. 

 

Même si j'ai passé un agréable moment de divertissement, je reste mitigée. Le concept est très intéressant et atypique mais l'histoire trop bancale avec un rythme en dent de scie. Toutefois, la pièce est défendue par des comédiens de haut vol qui sauront vous faire oublier ces petites imperfections. Ainsi, je vous la recommande tout de même, surtout si vous voulez passer une bonne soirée de détente et de déconnexion.

 

Actuellement au Théâtre du Splendid

Du mercredi au samedi à 21h et matinée le samedi à 16h30 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :