👁️ Critique Théâtre - Le Canard à l'Orange

par L'Oeil de S  -  15 Mars 2022, 12:15  -  #Comédie, #Le Canard à l'Orange, #Nicolas Briançon, #Spectacle, #Paris, #Critique

"Le Canard à l'Orange" (The secretary Bird) de William Douglas-Home n'en est pas à son premier coup d'essai en France. Après une tournée triomphale, cette comédie culte nommée 7 fois aux Molières revient au Théâtre de la Michodière. Impossible pour moi cette fois de passer à côté ! C'est donc avec beaucoup de curiosité et d'impatience que je suis allée la découvrir.

 

Mais ai-je été conquise comme le reste de la France ? 

 

Hugh Preston est un animateur-vedette de télévision, marié depuis 15 ans à Liz qu'il trompe avec de nombreuses maîtresses. Un vendredi soir, Hugh apprend que sa femme a un amant. Au pied du mur, elle avoue alors à Hugh sa liaison avec un homme avec qui elle compte partir le dimanche matin suivant. Hugh offre à sa femme de prendre les torts à sa charge, et de se faire prendre en flagrant délit d'adultère au domicile conjugal avec sa secrétaire, et invite l'amant à passer le week-end à la maison. 

 

Le Canard à L'Orange vu par l'Oeil de S 

 

Vous avez dit jubilatoire ? Malgré une histoire, qui à première vue, n'a rien de transcendant, c'est effectivement le mot qui décrit le mieux cette pièce.  Toutefois, avec un texte truculent, bourré de répliques qui font mouche, cette comédie est un bonheur pour nos zygomatiques. Remis au goût du jour, le livret s'offre une belle modernité et une intrigue, pleine de rebondissements cocasses et déjantés. La mise en scène de Nicolas Briançon est légère, fluide, dynamique et surtout elle est divinement efficace. Elle nous tient en haleine pendant deux heures, capte notre attention et ne cesse de nous surprendre : un régal ! Truffée d'idées à la fois subtiles et totalement farfelues, elle sert le texte avec intelligence et provoque des situations désopilantes. 

 

Sur scène, nous découvrons 5 comédiens épatants. Leur jeu est d'une justesse inouïe et il est délicieusement nuancé pour nous faire rire aux éclats. Hélène Médigue, Camille Lavabre, Sophie Artur et François Vincentelli nous régalent de leurs interprétations pétillantes et loufoques aux ruptures pertinentes et maitrisées. Nicolas Briançon est, quant à lui, brillant dans son rôle : il nous livre un grand moment de théâtre. 

 

En Bref. 

 

Rares sont les comédies cette année qui ont su séduire mon coeur et mon oeil mais voilà chose faite pour  "Ce Canard à l'Orange". Cette pièce enlevée en quatre actes est une petite pépite de drôlerie menée par des comédiens épatants, saupoudrée d'une mise en scène explosive :  c'est jouissif ! On ne réfléchit plus et on fonce déguster ce canard épicé, piquant et surtout hilarant.

 

DERNIÈRES

Mercredi 16, Jeudi 17, Vendredi 18 et Samedi 19 mars à 20h 

au Théâtre de la Michodière

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :