👁️ Critique Humour Musical - Coquelicot avec Prisca Demarez

par L'Oeil de S  -  5 Juillet 2022, 16:26  -  #Prisca Demarez, #Coquelicot, #Théâtre, #One Woman Musical, #Spectacle, #Paris

Après "VraiE!", Prisca Demarez revient avec un nouveau spectacle plus frais, plus personnel et surtout plus rouge : " Coquelicot". Oui, nous parlons bien de la fleur ! La talentueuse jeune femme propose avec humour, tendresse et chansons une jolie métaphore à sa vie de femme artiste épanouie après quelques déboires pour satisfaire la norme sociale.

 

Mais a-t-elle une nouvelle fois su charmer mon coeur ?

" Je ne suis pas une rose qu'on coupe pour la laisser mourir dans un vase ! Je suis Coquelicot !" 

Comment rester fidèle à soi-même quand, dès la naissance, le monde entier cherche à nous cataloguer ?

Comment trouver sa joie ? 

 

Prisca Demarez dans " Coquelicot" vu par l'Oeil de S

 

Vêtue d'une robe rouge, Prisca entre en salle avec l'iconique chanson de Funny Girl "Don't Rain on my parade". Elle annonce la couleur et le ton dès le début de son spectacle. Pétillante et plus épanouie que jamais, la chanteuse-comédienne nous livre avec humour, émotion et beaucoup d'humanité son parcours pour devenir un "Coquelicot" rebelle mais rayonnant et non une "Rose" sage et rangée comme l'aurait voulu sa famille ou la société. Le livret est particulièrement bien écrit, avec finesse et légèreté.  Bien ficelé, outre la comparaison et métaphore liées à la femme, il met également en lumière avec subtilité, la réalité du métier de comédien et de son rapport au public. Il est complété par un répertoire de chansons mêlant comédies musicales et variétés. La mise en scène, signée Franck Vincent, ne laisse pas place à l'ennui ! Rythmée, elle appuie avec ingéniosité le texte, l'énergie et la délicieuse folie de Prisca aussi bien dans les déplacements que dans les jeux de lumière.

 

Prisca, quant à elle, nous éblouit une nouvelle fois par son talent. Divine chanteuse, ses performances continuent de nous bluffer et de nous tenir en haleine. Je ne me lasserai jamais de sa voix et de ses interprétations qui prennent aux tripes. Comédienne, son jeu est d'une incroyable justesse, bourré de nuances et de ruptures maîtrisées, le tout saupoudré d'un humour toujours plus caustique et décalé : un régal ! Prisca n'a plus rien à prouver, elle est une artiste exceptionnelle, passionnée et bienveillante et à travers ce spectacle, elle l'assume enfin pleinement : BRAVO. A ses côtés, ce soir-là, nous découvrons Stan Cramer au piano qui l'accompagne avec virtuosité. 

 

En Bref. 

 

J'ai toujours été très admirative de l'artiste mais avec ce spectacle, je suis également devenue totalement fan de la femme. Son parcours, bien que semé d'embûches, et cette rébellion à la manière d'un "Coquelicot" pour se trouver soi-même au dépend du regard de la famille, des amis et de la société, imposent le respect.  Avec ce nouveau one woman musical, Prisca Demarez frappe très fort : véritable bulle d'humanité et de générosité, ce spectacle saura ravir vos zygomatiques mais surtout votre âme. 

 

Au Théâtre de la Contrescarpe 

Le 16, 22, 23 et 27 juillet à 19h, puis le 3 et le 10 août à 21h

 

Pour adhérer Coquelicot Productions et aider ce spectacle : 

ON CLIQUE ICI 

Crédit : Fabienne Rappeneau

Crédit : Fabienne Rappeneau

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :