🎭 OFF22 - Le Jeu d'Anatole ou les Manèges de l'amour.

par L'Oeil de S  -  17 Juillet 2022, 15:29  -  #Le Jeu d'Anatole ou les manèges de l'amour, #Avignon, #OFF22, #Spectacle, #Comédie Musicale, #Critique

De temps en temps, je profite d'Avignon pour voir les spectacles que je n'ai malheureusement pas eu la chance de découvrir à Paris au cours de la saison. "Le jeu d'Anatole ou les Manèges de l'amour" fait partie de ce schéma. Acclamée par la critique dans notre belle capitale et nommée au Trophée de La Comédie Musicale 2022, cette pièce semblait être un bon choix pour un voyage à un rythme effréné au coeur du vingtième siècle. 

 

Mais ai-je été charmée par Anatole et ses jeux ? Je vous dis tout. 

 

Le Jeu d'Anatole ou les Manège de l'amour vu par l'Oeil de S

 

Cette comédie musicale légère et pétillante se joue du temps et de l'amour. Le livret, adapté de la pièce "Anatol" d'Arthur Schnitzler, est signé Stephane Laporte et on reconnait bien sa plume délicate et malicieuse à la fois. Tantôt drôle, tantôt émouvante et mélancolique, il nous embarque sous forme de saynètes à travers les époques avec ingéniosité: 5 actes, 5 années différentes de 1910 à 1990. Nous suivons avec beaucoup d'affection l'évolution de notre dandy, Anatole qui se joue de l'amour et vice versa. La mise en scène d'Hervé Lewandowski est soignée et délicieusement créative. Elle permet d'enchaîner les différents tableaux avec fluidité et de nous transporter aisément sur le fil du temps qui passe et qui change : accessoires, costumes et repères temporels, tout est pertinent ! Cette chronologie est soulignée par un décor astucieux qui tourne tels les manèges de l'amour qui se jouent sous nos yeux. Les musiques des chansons puisées dans le répertoire d'Offenbach sont mises au goût du jour, enfin plutôt au goût des époques traversées. Elles apportent, par leur paroles, gaieté et humour ! 

 

Dans le rôle d'Anatole, nous découvrons Gaetan Borg et à ses côtés Yann Sebile dans le rôle de Max, son meilleur ami. Les deux comédiens, complices, nous offrent un jeu bourré de subtilité et de sincérité, tout en finesse et en justesse. Mélodie Molinaro joue quant à elle toute les femmes séduites d'Anatole : tantôt dans la retenue, tantôt fougueuse, tantôt effrontée, elle nous livre des interprétations justement dosées et maitrisées. Guillaume Sorel interprète avec intelligence et discrétion divers personnages d'utilité avant de se transformer en octagénaire loufoque ! Ils sont accompagnés au piano avec virtuosité par Jonathan Goyvaertz qui se fond et s'intègre parfaitement dans cette petite opérette. 

 

En Bref. 

 

J'ai réellement passé un excellent moment avec cette comédie musicale pleine de fraîcheur, d'humour et d'amour. Nous nous laissons totalement happer par les aventures amoureuses cocasses d'Anatole, par le comique de situation mais aussi par l'émotion qui pointe doucement le bout de son nez. Un délicieux voyage dans le temps qui saura séduire votre coeur comme il a charmé le mien : on fonce ! 

 

Au Théâtre de l'Arrache Coeur à 15H15

Relâche les mardis. 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :