🎭 OFF22 - Titanic, La Folle Traversée

par L'Oeil de S  -  13 Juillet 2022, 16:12  -  #Titanic La folle traversée, #Les moutons noirs, #Avignon, #OFF22, #Festival, #Spectacle, #Critique

Succès du OFF21, le spectacle "Titanic, la folle traversée" par la compagnie Les moutons noirs est de retour cette année. Je n'avais pas eu la chance de le voir lors de l'édition précédente donc impossible de passer à côté cette fois. Impatiente et enthousiaste, je me suis rendue au Théâtre du Roi René pour embarquer à bord du célèbre paquebot au destin tragique. 

 

La pièce a-t-elle fait naufrage ou a-t-elle su rester à flots ? Je vous dis tout. 

 

 

"Titanic, la folle traversée" vu par l'Oeil de S

 

Inspirée de l'histoire vraie mais aussi beaucoup du film de James Cameron, cette pièce signée Axel Dhrey est un étrange et osé mélange de plusieurs genres : de la comédie musicale à la comédie burlesque voir absurde, le tout saupoudré de parodie avant de s'achever sur du drame. Pari osé me direz-vous ? Oui, c'est un peu déconcertant mais cela fonctionne auprès des spectateurs qui semblent conquis. Quelques longueurs se font sentir ici ou là mais le texte reste bien ficelé. La mise en scène, tantôt loufoque, tantôt plus touchante, propose de belles trouvailles comme la chorégraphie contemporaine poignante lors du naufrage mais elle peut paraitre également décousue à d'autres instants comme la scène précédent le mariage. La scénographie est, quant à elle, extrêmement simple mais totalement efficace laissant place à notre imaginaire. 

 

Nous découvrons sur scène neuf comédiens qui jonglent entre divers personnages. Leur jeu est d'une belle justesse avec une touche d'humour à la limite du clownesque. En outre, ils chantent et ils dansent incroyablement bien : que de talent ! Ils sont accompagnés par trois musiciens qui sauront vous remémorer des scènes cultes du film et qui manient leurs instruments avec virtuosité et passion. 

 

En Bref. 

 

J'ai passé un bon moment mais j'ai été légèrement déçue par ce voyage immersif et musical. Tanguer entre comédie et drame, entre humour à la limite du grotesque et émotion, m'a un peu perdue. Cela a provoqué une impression de "brouillon", comme si le spectacle n'était pas abouti dans son écriture et dans sa mise en scène. Je ne saurai réellement l'expliquer. Toutefois, outre mon avis, le public semblait quant à lui totalement charmé par cette odyssée déjantée. Et n'est-ce pas le plus important ? 

 

Au Théâtre le Roi René à 20h05 tous les jours 

Relâche les lundis

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :