👁️ Critique Théâtre - L'Ambition des Damnés

par L'Oeil de S  -  21 Novembre 2021, 10:41  -  #Marc Tourneboeuf, #L'ambition des Damnés, #Theatre, #Spectacle, #Paris, #Critique

Le mois dernier je découvrais la création " Astrid ou l'acerbe comédie" pour laquelle j'avais eu un véritable coup de coeur. L'auteur, Marc Tourneboeuf, ne s'est pas arrêté là et a écrit "L'ambition des Damnés", toujours en alexandrins. J'ai eu la chance de pouvoir découvrir ce nouveau spectacle lors d'une des 3 représentations exceptionnelles présentées au Théâtre de la Jonquière. 

 

Mais-ai- je été aussi conquise par cette nouvelle pièce ? 

Aaron est roi depuis plusieurs années. Son Etat connaît la paix et la prospérité jusqu'au jour où des menaces viennent peser sur son royaume. Alors qu'Aaron semble impassible face aux évènements, d'autres décident d'agir. Bessodia, Titus, Béchir et le fou du roi tenteront, chacun à sa manière, d'apporter des solutions à cette situation désespérée. 

Le faux-pas de l'un peut entraîner la chute des autres... A moins qu'il ne soit déjà trop tard pour tous...

 

"L'Ambition des Damnés" vu par l'Oeil de S 

 

C'est un grand oui, oui, oui ! Une écriture toujours plus brillante, ingénieuse et truffée d'idées originales. La force du texte réside dans l'équilibre parfait entre la noirceur et l'humour. L'histoire est sombre et aborde le thème de la politique des temps anciens mais qui, on ne va pas se mentir, a finalement de fortes similitudes avec celle d'aujourd'hui.  Elle est saupoudrée de répliques aussi bien cocasses qu'hilarantes qui lui offre de la légèreté. En outre, j'ai adoré les références à "ASTRID ou l'acerbe comédie" qui permettent de lier les deux pièces : finalement c'est la suite mais dans le passé. La mise en scène, quant à elle, est stimulante et surprenante. Dynamique, elle titille nos sens et donne lieu à une immersion presque interactive avec les personnages. 

 

Sur scène, 5 comédiens qui jonglent entre plusieurs rôles. On y retrouve Jeanne Pajon, Sebastien Giacomoni, Damien Bellard, Pierre Besson et Marc Tourneboeuf. Tous définitivement bourrés de talent, ils nous offrent des interprétations d'une justesse déconcertante avec de délicieuses nuances. J'ai été une nouvelle fois totalement subjuguée par la qualité  de leur jeu :  c'est maitrisé, précis, intelligent et passionné. 

 

En Bref


Pari complètement gagné pour Marc Tourneboeuf avec cette nouvelle pépite en alexandrins. Bien qu'il s'agisse d'une première présentation en public, il frappe très fort avec cette comédie politique très actuelle. En outre, il a su s’entourer de comédiens tout aussi époustouflants que lui. Je ne connais pas l’avenir de cette pièce mais je lui souhaite longue vie et tout le succès qu’elle mérite. 

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :