(MAJ) Meurtres à Cripple Creek - Impressions

par L'Oeil de S  -  23 Novembre 2015, 20:30  -  #Théâtre, #Spectacle, #Paris, #Impressions, #Comédie Policière

 

Dimanche 22 novembre 2015, l'Oeil de S est allé découvrir la pièce de théâtre de Arnaud Cordier et Rose Denis  : MeurtreS à Cripple Creek. Cette comédie policière, éligible aux P'tits Molières 2016, est un petit bijou et fait du bien au moral. 

 

Retour sur les impressions détaillées de l'Oeil de S concernant cette pièce. 

 

 

« MeurtreS à Cripple Creek » est une pièce de théâtre mêlant le policier, dans un style Agatha Christie, et le comique déjanté, à la manière du film OSS 117.

Notre histoire se déroule dans les années 60, au fin fond du Colorado, dans le petit hôtel délabré de Margaret, « Maggy ». Un double meurtre est commis la veille de Noël, tous sont suspects.

1 hotel, 2 meurtres, 7 suspects ! 

 

MeurtreS à Cripple Creek vu par l'Oeil de S 

 

Par où commencer ... Beaucoup d'ingrédients participent à la réussite de cette pièce! 

Commençons par les costumes et décors : ils méritent une jolie mention "excellente". Très réalistes, ils nous plongent directement dans les années 60, dans l'atmosphère de cette époque et du lieu. Toute la pièce se déroule au sein du salon de cet hôtel "démodé" où aucun détail n'est laissé au hasard. Les costumes, quant à eux, sont aussi choisis avec précision et s'accordent parfaitement aux différentes personnalités de tout les occupants de cet hôtel. 

Au niveau des personnages, chacun a son petit secret qui fait de lui un potentiel suspect. Magaret Wilde, alias Maggy (Nathalie Touati), vieille fille de 40 ans et héritière de l'hôtel, est douce mais également très autoritaire. Ses changements d'humeur sont à mourir de rire. Gary Wilde (Floriane Barret) , petite soeur de Maggy, est une jeune adolescente androgyne qui manque cruellement d'affection. A travers son personnage, la période de l'adolescence est tournée en autodérision et nous rions des scènes loufoques liées à cet âge. Il y a également le couple des amants voleurs, Shirley (Faustine Pont) et Billy Andrews (Arnaud Cordier), qui par leur personnalité complètement opposée, ajoutent de l'extravangance. En effet, d'un côté il y a Billy naïf, sensible et, il faut le dire, imbécile et de l'autre Shirley très froide, manipulatrice et sans nul doute le cerveau du duo. Virginia Desroses (Agnès Godey), l'ancienne diva de Broadway est un "poil" agaçante et égocentrique. N'oublions pas, notre cher detective Walter Bruce (Clément Filluzeau), maladroit et touchant, qui tente tant bien que mal de résoudre cette enquête... sans grand succès. Et enfin, le dernier coupable potentiel, Earl Hutchinson (Arnaud Laurent), paparrazzi fou amoureux de Shirley qui se retrouve sur les lieux afin de se venger et d'obtenir des explications de sa belle. Il se dit maléfique mais cela nous fait doucement rire. Ah oui, j'oubliais de parler de Pupuce !!!! Pupuce est le petit chien de la famille . Et oui, il est bien réel et présent en chair et en poil ! Le mélange de toutes ces personnalités rend la pièce hilarante. 

Les comédiens sont, quant à eux, vraiment extraordinaires et ajoutent leur touche personnelle à leur personnage. Nous assistons à un grand moment de théâtre et nous applaudissons leur immense talent d'interprétation

Enfin, la mise en scène, signée Leah Marciano, est complètement décalée et excentrique. Encore une fois, rien n'est laissé au hasard ; tout est calculé et parfaitement maitrisé. La mise en scène joue un rôle très important dans cette pièce et ajoute une belle folie à celle-ci. Entre les cris de nos personnages et les blacks de lumières qui ajoutent du suspens et un brin d'affolement, les "bagarres" complètement déjantées et surréalistes, un final hors du temps et improbable ainsi que de nombreux autres événements, vous ne pourrez qu'être totalement embarqué dans cette histoire où l'absurde règne. 

 

En Bref.

 

Des personnages plus déjantés les uns que les autres, du suspens, un décor et des costumes très années 60, une mise en scène réfléchie, de la danse et de la musique ... MeutreS à Cripple Creek vous plongera le temps d'une heure trente, dans un univers très invraisemblable et en même temps attachant. L'Oeil de S vous conseille donc de courir voir cette pièce aux allures d'un Cluedo et il vous promet que vous passerez un merveilleux moment !  

 

FESTIVAL D'AVIGNON 2017 

NOUVEAU CASTING + NOUVELLE MISE EN SCENE

Retrouvez Meurtres a Cripple Creek du 7 au 30 juillet 

Au théâtre Notre Dame à 20h

 

 Plus d'infos : MeurtreS à Cripple Creek

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :